Assurer le matériel agricole

Il est souvent difficile de choisir un contrat d’assurance pour son matériel agricole, car la plupart des compagnies propose des polices différentes. Sur le plan juridique, il est important de savoir qu’il n’y a qu’une seule garantie obligatoire : la responsabilité corporelle du conducteur. Néanmoins, il est recommandé d’assurer son matériel par une garantie dommage, car son coût est élevé et l’arrivée d’un sinistre peut avoir des conséquences graves (par exemple : la perte de revenus pendant une longue période). Certains contrats garantissent les tracteurs, les remorques et les autres éléments automoteurs contre les risques d’incendie, d’explosion, de tempête, de grêle, de dégât des eaux, de vol, de bris de glace, de catastrophes naturelles et contre les actes de terrorisme. Il est possible aussi de souscrire certaines garanties spécifiques, si besoin est, et de choisir son niveau de couverture (moyen, classique ou élevé). Des tarifs différents sont proposés pour ces polices, il est donc prudent de faire jouer la concurrence, si vous souhaitez obtenir le meilleur rapport qualité – prix.

Plusieurs types de contrats sont envisageables

Certains d’entre eux offrent, outre les garanties essentielles, une protection sur mesure couvrant à la fois le matériel agricole (bris de machine ou dommage), mais également la perte de revenus suite à un sinistre (incendie, …), le bris de glace, le dommage aux marchandises, le dégât des eaux, le vol et le vandalisme. C’est le cas du contrat multirisque agricole de la compagnie AXA. D’autres polices vous permettent de choisir votre niveau de couverture. Ce système est très utile en fonction de l’âge de votre matériel (ancien ou neuf) et de son utilisation (rare ou intensive). Par exemple, le contrat Titane Pro de GROUPAMA vous propose des garanties ajustées à vos risques réels et adaptées à vos équipements.

Les options de remboursement « en valeur à neuf »

Il est possible de choisir un contrat comportant cette clause, qui est utile si votre équipement est neuf ou très récent. Si votre tracteur est détruit par un sinistre alors qu’il avait moins de trois ans, votre assurance vous le remboursera au même prix qu’un matériel neuf. S’il a plus de trois ans, le remboursement s’effectuera suivant le tarif de l’expert majoré de 33 % (cette offre est proposée chez MMA). La compagnie GROUPAMA, quant à elle, peut vous proposer sa police Titane Pro, qui obéit au même principe, mais qui prend en compte une période de deux ans.

 Des packs complets incluant de nombreuses garanties

Au CRÉDIT AGRICOLE, il vous sera conseillé l’assurance matériels et autres automoteurs qui couvre, d’une manière globale, les risques encourus par le tracteur, la remorque, la protection corporelle du chauffeur et les marchandises transportées. Elle vous offre également la gestion personnalisée de vos sinistres éventuels et le remboursement sous 48 heures, si un accord est conclu. Il s’agit là d’un contrat global, incluant tous les risques possibles au cours de votre activité professionnelle.

 Les solutions en cas de sinistre

Enfin, si votre tracteur est indisponible pendant une longue période après un sinistre, il est conseillé de se prémunir contre la perte éventuelle de revenus. Un contrat proposé par la compagnie MMA vous rembourse la location d’un matériel identique pendant une certaine durée (ou l’intervention d’une société extérieure), afin que vous puissiez poursuivre vos travaux dans votre exploitation agricole.