Réchauffement climatique : impact sur l’agriculture

Depuis quelques années, on entend parler de plus en plus du réchauffement de la planète, de la fonte des glaciers, d’un fort changement de saisons et d’une variation très importante concernant les précipitations de plus en plus nombreuses et fortes. Ce changement climatique a un impact fort sur l’agriculture et devient une menace pour l’alimentation mondiale.

Les impacts constatés sur les cultures

Les températures augmentent et ce phénomène engendre la prolifération des parasites et des mauvaises herbes. Les précipitations deviennent plus fréquentes et fortes et les récoltes subissent ces changements. Elles sont plus basses et de moins bonne qualité. Dans certains endroits du monde, quelques récoltes sont meilleures mais le changement climatique n’est pas favorable à l’agriculture mondiale et la sécurité alimentaire va bientôt être fortement menacée. Dans le court terme, la production est moins bonne et à long terme la sécurité des productions alimentaire est complètement engagée.

L’ impact sur les populations

Les populations en développement vont être les premières touchées. En 2005, c’était deux milliards et demi de personnes qui vivait des ressources de l’agriculture et aujourd’hui c’est 75% des personnes les plus pauvres qui vivent en zone rurale. La baisse de production des cultures irriguées se fera sentir en premier en Asie du Sud.

L’impact économique

Avec le changement climatique et la baisse des productions alimentaires en Asie du Sud, la répercussion économique se fera sentir sur beaucoup de produits. Ainsi, l’augmentation des prix sera fulgurante sur le blé, le riz, le soja et le maïs. Le fourrage deviendra aussi bien plus cher et entrainera un surcoût sur la viande consommable. Une réaction en chaine est à craindre avec une baisse de consommation de la viande engendrant un net ralentissement de la croissance et une évidente diminution de la consommation des céréales.

Projection en 2050

Il est quasiment certain qu’en 2050 il n’y aura plus assez de calories si le changement climatique continue sur la même voix et la disponibilité en calories mondiale sera très inférieure à celle de l’an 2000 pour l’ensemble de la population en développement. La malnutrition infantile augmentera de 20%, les gains qui auraient pu se faire sans ce changement climatiques, seront effondrés.

Investissements de productivité nécessaires

Si le changement climatique continue de progresser sur la même lancée, des investissements de productivité seront nécessaires. Il faudra compter 7,1 à 7,3 milliards de dollars uniquement pour que la consommation de calories soit nécessaire pour la santé et le confort des enfants.
Pour prendre connaissance entièrement de ce rapport, vous pouvez consulter ce lien : ifpri.