Comment devenir éleveur d’ovins ?

Le cursus scolaire classique

A moins d’avoir grandi dans une famille d’éleveurs, il n’est pas aisé de déterminer les besoins alimentaires, physiques et également physiologiques des moutons. Sans parler des mises à bas et des soins à prodiguer aux nouveau-nés. C’est pourquoi un CAP/BEP Agricole en productions animales et agricoles, agriculture et élevage existe. Pour les personnes en reconversion, sachez que ce diplôme est accessible pour quiconque dispose d’une expérience en élevage (même sans diplôme). Il est possible de poursuivre avec un Bac Professionnel. Deux BTS agricoles – Gestion et conduite d’exploitation agricole et Productions animales – permettent d’apprendre les us et coutumes des fonctions d’encadrement.

Une formation permanente

Rumunia_5806Appelons un chat un chat, un éleveur d’ovins reste avant tout un berger. Un berger certes, mais multifonctions et qui vit dans son époque. Pour réaliser les déplacements de moutons vers les alpages ou les estives, il faut détenir un certificat de transport d’animaux vivants. Dans le cas d’une exploitation assez importante, une formation en management auprès de la Chambre d’agriculture de chaque département permet de mieux coordonner l’activité de vos employés. L’organisme public aide également à financer une formation commerciale à un exploitant afin de favoriser des produits issus de l’élevage.